Livre : Et tu trouveras le trésor qui dort en toi

Alice, consultante en communication, s’inquiète pour Jérémie, son ami d’enfance devenu prêtre. Celui-ci se montre en effet démotivé devant le peu de fidèles qui viennent à l’église (Notre-Dame de Cluny, en Bourgogne) et remet sérieusement en question sa capacité à transmettre les messages de Jésus. La jeune femme lui propose alors son aide.

Jérémie est perplexe : comment son amie, profondément athée, voire allergique à ce qui touche au religieux, va t-elle pouvoir attirer de nouveaux paroissiens ? C’est sans compter la détermination d’Alice, bien décidée à améliorer la situation du jeune homme. Mais pour y parvenir, elle va devoir se familiariser avec la Bible… De prime abord, les paroles de Jésus lui semblent grotesques. Comment peut-il tenir au peuple de tels discours : Heureux êtes-vous quand on vous insultera ? La jeune femme finit bientôt par comprendre que les écrits bibliques ne doivent pas être interprétés au premier degré, mais qu’il faut les décoder. Elle parvient à convaincre Jérémie d’apporter de véritables changements à l’église, notamment en rendant ses sermons plus positifs et en expliquant les paraboles de la Bible, afin de toucher davantage de gens.

 

Une vérité universelle

Commençant à comprendre la signification profonde des paroles du Christ, Alice décide de mettre en pratique certains de ces préceptes. Après avoir découvert des similitudes entre le christianisme et les spiritualités orientales (taoïsme, bouddhisme et hindouisme), elle arrive à la conclusion que toutes ces religions convergent vers une vérité universelle, tue par les religieux, qui est la clé de l’épanouissement de l’être humain. Cette clé, c’est la libération de l’égo. Nous cherchons à être uniques, à nous distinguer des autres, mais ce faisant, nous nous coupons de notre nature divine qui tend à l’union avec l’autre et avec l’univers.

 

Prise de conscience

Il est intéressant de voir l’évolution du personnage d’Alice, qui prend conscience de la valeur des paroles de Jésus et tente de s’élever spirituellement. En se détachant de son égo, elle fait l’expérience de la liberté véritable et d’une joie sans précédent. Elle réalise alors que les choses auxquelles l’être humain attache de l’importance – le paraître, le matériel, le statut social – ne sont que chimères qui l’éloignent de cette autre réalité à laquelle elle a pu accéder. Une réalité hors du temps et des préoccupations terrestres.

Laurent Gounelle, décrit comme « l’un des romanciers français les plus lus dans le monde », nous amène à une réflexion sur nous-mêmes : à quel point sommes-nous attachés à notre apparence, à notre métier (car beaucoup s’identifient à leur profession), à ce que nous possédons ? Sommes-nous réellement qui nous croyons être ? Le regard des autres est-il important pour nous ? Ou, au contraire, cherchons-nous à voir au-delà ?

L’auteur  nous met également devant cette question : Dieu est-il extérieur à nous ou est-il en chacun de nous ? Vous l’avez compris, ce n’est pas un livre qui repose le cerveau ! Il oblige à se poser des questions et de bonnes questions. On y trouve des préceptes de la Bible et du Tao te King (l’ouvrage fondateur du taoïsme) et certains passages évoquent les principes du christianisme et des spiritualités orientales, ce qui implique, selon moi, de s’intéresser un minimum aux religions.

 

Une fin émouvante…

Les efforts d’Alice et de Jérémie ont porté leurs fruits : grâce aux changements mis en place, l’église, auparavant presque vide, accueille maintenant de nombreux paroissiens. Mais, en apportant de la modernité, le prêtre est devenu gênant pour sa hiérarchie qui a décidé d’intervenir… Bon, je m’arrête là, j’en ai assez dit ! 😉

 

Mon avis : un livre instructif, émouvant et qui fait réfléchir. A découvrir.

 

 

 

 

 

6 commentaires

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s