Education : comment protéger ses enfants ?

Cher visiteur, chère visiteuse,

Je parcours l’actualité et cela ne change pas : toujours plus de mauvaises nouvelles que de bonnes. Et, malheureusement, les enfants sont souvent en première ligne. En raison de leur fragilité et de leur innocence, les menaces auxquelles ils sont exposés sont nombreuses. Nous ne pouvons pas les protéger de tout, mais sachant que les expériences vécues dans leur enfance influenceront leur vie d’adulte, nous pouvons prendre certaines mesures afin qu’ils gardent le plus longtemps possible l’insouciance propre à leur âge :

  • Limiter l’utilisation des smartphones et des tablettes

On ne le répétera jamais assez : les smartphones et les tablettes représentent de véritables dangers pour les enfants et les jeunes adolescents qui, par le biais d’Internet, ont facilement accès (qu’ils le veuillent ou non) à des contenus violents ou pornographiques. Ils sont ainsi jetés prématurément dans un monde qui n’est pas de leur âge, perdant leur innocence bien trop tôt. Beaucoup cherchent ensuite à expérimenter – au sein même de leur école – ce qu’ils voient, n’ayant pas la maturité nécessaire pour comprendre les répercussions sur leur vie actuelle et sur leur vie future. Cet article de l’Express, Sexisme à l’école, silence dans les rangs, est juste terrifiant.

Parlons des réseaux sociaux, qui peuvent littéralement pourrir la vie d’un ado, voire le conduire au suicide. Combien de parents ont perdu un enfant qui ne supportait plus d’être harcelé, humilié sur ces fameux réseaux ?

La technologie ne rend pas service aux parents de jeunes enfants et d’adolescents qui doivent se montrer extrêmement vigilants. Méthode radicale pour les jeunes enfants : désactiver la connexion Internet et limiter le temps passé sur les smartphones et les tablettes.

 

  • Veiller aux contenus des programmes TV ou des DVD

De la même manière qu’avec les smartphones et les tablettes, l’enfant en âge d’utiliser une télécommande a facilement accès à des images qui ne lui sont clairement pas destinées. Même les clips vidéos, qui devraient pourtant se laisser regarder facilement, sont parfois à bannir. Méthode radicale : planquer la télécommande après avoir mis un programme adapté aux enfants !

Lorsque ma fille, qui est en maternelle, me raconte que l’un de ses camarades de classe a vu « Ca », le film d’horreur adapté du livre de Stephen King mettant en scène un clown maléfique, je suis sidérée. Même moi, j’ai flippé en voyant la bande-annonce. Comment peut-on laisser un enfant visionner ce genre de films ? Et les conséquences psychologiques – cauchemars, par exemple – à cet âge où l’on ne sait pas faire la différence entre la réalité et la fiction ?

 

  • S’assurer de confier son enfant aux bonnes personnes

Même si ce n’est que pour une heure – vous avez une urgence, par exemple – ne laissez votre enfant qu’à une personne en qui vous avez une confiance absolue. Vous ne savez pas comment il est traité une fois que vous avez le dos tourné.

De la même manière, ne laissez pas votre enfant passer la nuit chez untel, sous un prétexte ou un autre. Vous trouvez que j’exagère ? Lorsque je lis que de nombreux viols sont commis par des membres de la famille ou des proches – donc des gens que l’on croit au-dessus de tout soupçon – je ne pense pas. Oui, c’est dur à dire, mais c’est une réalité. Certes, il ne faut pas généraliser mais, selon moi, seuls les grands-parents sont une valeur relativement sûre.

 

  • Surveiller son enfant de près

Les enfants tentent souvent de fausser compagnie à leurs parents, notamment pendant les courses et, sans vouloir être paranoïaque, on ne sait pas sur qui ils peuvent tomber. Les miens, je ne les quitte pas des yeux. Ma technique pour qu’ils restent près de moi : les faire participer aux courses. Je demande à l’un de porter la bouteille de jus, à l’autre d’attraper le jambon… Ainsi, ils ne pensent plus à s’éloigner.

 

  • Apprendre à son enfant à ne pas parler / suivre des inconnus

Les enfants, si naturels et innocents, se méfient rarement. Ils se laissent donc assez facilement attirer par un paquet de bonbons, une glace… Il ne faut pas hésiter à les mettre en garde, à leur expliquer que tout le monde n’est pas forcément gentil et leur apprendre à refuser ce qui vient d’un inconnu.

 

  • Parler avec son enfant / l’écouter

Il faut dialoguer avec son enfant, se montrer ouvert d’esprit et à l’écoute – quelque soit le sujet – afin qu’il ressente l’envie de se confier. Si quelque chose le tracasse – un problème avec un camarade, par exemple – il en parlera plus facilement, ce qui permet de prendre les mesures nécessaires pour lui venir en aide.

 

  • Prier pour son enfant

Si vous êtes croyant, vous pouvez prier pour que Dieu tienne votre enfant éloigné des mauvaises fréquentations, des mauvaises influences, pour que votre enfant soit épanoui et équilibré. Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir de la prière.

 

 

 

 

 

 

 

4 commentaires

  1. Très bel article, je rajouterais que pour la surveillance et la fréquentation, dès enfants il faut leur apprendre à choisir leurs amis et leur dire quand « leurs amis » ne sont pas convenable. Car dès enfants il y a des enfants qui n’ont pas la même éducations et sont d’une impolitesse, l’éducation peut foirer avec un ami mal éduqué, insolent envers ses parents et insupportable. J’ai toujours veiller à la fréquentation de mes enfants, ma fille de 13 ans, commence peu à peu à bien choisir ses amis, mon fils aussi, pour lui c’est plus facile, il a des amis depuis la maternelle.

    Pour la prière, je confirme, ça aide, enfin je n’avais jamais pensé à prier pour la fréquentation, mais pourquoi pas.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s