Livre : Depuis l’au-delà (Bernard Werber)

Bonjour chers lecteurs,

Oui, je me fais rare en ce moment. Mais j’ai décidé de repasser le permis de conduire, alors réviser le code de la route monopolise une bonne partie de mon temps libre ! Cela dit, il m’en reste un peu pour la lecture, loisir dont je ne peux me passer. J’ai ainsi découvert Depuis l’au-delà de Bernard Werber, je vous en parle immédiatement !

En passant devant le fleuriste, l’écrivain Gabriel Wells découvre qu’il a perdu l’odorat. Paniqué, il se rend chez son médecin et y fait la rencontre de Lucy Filipini, une médium professionnelle, qui lui apprend que c’est parce qu’il est mort ! Ensemble, ils découvrent bientôt qu’il s’agit d’un meurtre. Gabriel, devenu une âme errante, parvient à convaincre la jeune femme de l’aider à démasquer le tueur…

Bien que l’entrée en matière m’ait paru un peu facile – le gars, enfin son âme, se rend chez le médecin et, comme par hasard, il y a une médium dans la salle d’attente – l’intrigue s’enrichit rapidement. Deux enquêtes sont menées en parallèle : Lucy, dans le monde visible recherche le meurtrier de l’écrivain ; Gabriel, depuis le monde invisible s’enquiert de ce qu’est devenu Samy, le seul amour de la médium, disparu il y a plusieurs années. Vous l’aurez donc compris, Bernard Werber (L’Empire des anges, Les Fourmis…) nous embarque pour une virée entre les deux mondes, entre matériel et immatériel.

Qui a bien pu tuer l’écrivain ? Son ex ? Son éditeur ? Son frère jumeau ? Ou encore ce critique littéraire qui le détestait au plus haut point ?

Bernard Werber a déjà rencontré des médiums, alors si l’invisible vous intéresse, vous serez servi : âmes errantes, spiritisme, réincarnation, astral… tout y est ! Et l’absence d’enveloppe charnelle ne rend pas les morts inoffensifs pour autant puisqu’ils peuvent, dans certaines circonstances, agir mentalement sur les vivants. Depuis l’au-delà se révèle instructif et mélange polar, science, technologie… d’un côté c’est bien, mais d’un autre on a parfois l’impression que l’auteur s’éparpille ! Par ailleurs, certains passages m’ont laissée perplexe comme la bataille céleste qui oppose les écrivains de la littérature de l’imaginaire et leurs personnages aux écrivains de la littérature « classique » et leurs personnages. Donc on a, par exemple, le Julien Sorel de Stendhal (Le Rouge et le Noir) qui affronte le cafard géant de Kafka (La métamorphose) !

Mais, dans l’ensemble, j’ai passé un bon moment avec ce roman. Les personnages principaux ont une véritable histoire, un passé complexe. Côté personnalité, l’écrivain est un tantinet parano et la médium un brin hypocondriaque. L’humour est présent notamment avec Ignace, le grand-père de Gabriel, qui aime raconter des histoires drôles et qui, dans l’au-delà, cherche à fuir sa femme qui lui rendait la vie impossible de son vivant.

La lecture devient plus prenante dans la dernière partie, surtout avec ce danger qui obligera l’écrivain à investir le corps de la médium. Cela va donner lieu à de l’action, du suspense, mais également à des moments cocasses avec Gabriel devenu femme…

J’ai beaucoup aimé le passage dans lequel l’identité et le mobile du tueur sont enfin révélés. Surprenant et original.

Enfin, je dirais qu’on peut tirer des leçons de cette lecture qui verse parfois dans la philosophie, notamment que la vie est courte et qu’il faut en profiter !

bw_ecrivains.jpg
Bernard Werber (photo bernardwerber.com)

Depuis l’au-delà de Bernard Werber

Editions Le Livre de Poche, 2019

 

2 commentaires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s