Les Quatre Accords toltèques : un livre puissant

Bonjour à tous !

J’ai enfin décidé de sortir de ma bibliothèque Les Quatre Accords toltèques de l’auteur mexicain et chaman Don Miguel Ruiz. Ce livre, publié en 1997, est un best-seller dans le domaine du développement personnel. Je l’ai trouvé passionnant.

Les Quatre Accords toltèques est profond et puissant. Il vient gratter la surface, met en évidence les croyances limitantes, les fonctionnements qui empêchent l’individu d’être lui-même et qui le maintiennent dans une prison dont il ne parvient pas à sortir. L’auteur donne au lecteur les moyens de s’extraire de ce désordre intérieur pour accéder à la liberté et à l’amour de soi.

Avant d’aborder les quatre accords, Ruiz évoque notamment le « processus de domestication » : le parent apprend à l’enfant, dès son plus jeune âge, comment se comporter en société (pour être accepté), ce qu’il doit croire ou ne pas croire, etc. L’enfant est programmé par ses parents, ce qui peut donc influencer ses choix, sa vie, à l’âge adulte, et l’empêcher d’être qui il veut vraiment être. J’ai trouvé ce passage très enrichissant.

Il y a tellement de choses à dire sur ce livre qu’il est difficile de le résumer. Il aborde la religion et la nature divine de l’être humain, invite à s’aimer soi-même, à s’accepter tel que l’on est, à prendre soin de son corps, à profiter pleinement du présent… Tout un programme, comme vous le voyez ! Selon Ruiz, en mettant en pratique les quatre accords, nous parviendrons à modifier notre existence pour le mieux. J’ai eu le sentiment que l’auteur a écrit cet ouvrage avec son coeur, guidé par l’amour de son prochain.

Les Quatre Accords toltèques sont les suivants :

  • Que votre parole soit impeccable

L’auteur explique que la parole est un cadeau de Dieu. Ainsi, elle est puissante, mais les gens ne s’en rendent pas compte et l’utilisent mal. Les mots qui sortent de notre bouche peuvent aussi bien encourager que décourager, rendre heureux ou malheureux. Généralement, ils servent plutôt à médire et à critiquer, soi-même ou les autres. Exemples : « Qu’est-ce que je suis moche ! », « Tu n’as aucun style ». Des propos susceptibles d’engendrer un profond mal-être. Ce premier accord invite donc le lecteur à faire attention à ses paroles, afin d’éviter de déclencher un engrenage négatif.

  • Quoiqu’il arrive, n’en faites pas une affaire personnelle

En d’autres termes, il ne faut pas se sentir visé par ce que disent les autres, car leurs pensées sont issues d’un système de croyances qui leur est propre. Prendre à coeur une insulte ou une critique négative, c’est se faire du mal à soi-même.

  • Ne faites pas de suppositions

L’être humain a tendance à interpréter les paroles ou les actes des autres : « Peut-être qu’il a dit ça à cause de ses problèmes familiaux… », « Elle m’a regardé comme ça sûrement parce qu’elle est fatiguée… » Le problème c’est que, la plupart du temps, il interprète de travers, ce qui conduit à des malentendus, des conflits ou encore à des rêveries à mille lieues de la réalité. Don Miguel Ruiz invite ici à clarifier les situations au lieu de faire des suppositions.

  • Faites toujours de votre mieux

Quoi que l’on fasse, il faut faire de notre mieux. Ainsi, on ne regrette rien et on n’éprouve ni culpabilité, ni honte. On est dans l’action, on est vivant et dans le présent. Cet accord signifie donc aussi faire toujours de son mieux pour avoir une parole impeccable, pour ne pas en faire une affaire personnelle et pour ne pas faire de suppositions.

Je trouve que c’est la bonne période pour lire cet ouvrage, car le confinement nous met face à nous-mêmes, à nos tolérances et à nos limites. On peut donc profiter du confinement pour faire un travail sur soi, si les conditions le permettent, bien sûr. Cela dépend de la situation de chacun.

Depuis que j’ai lu Les Quatre Accords toltèques, j’essaie de les appliquer au quotidien. Mais, rompre avec des habitudes acquises depuis des années est un véritable défi. Je commence seulement ce travail, donc il m’arrive souvent de me corriger ! Par exemple, j’ai déjà pu constater qu’avoir une parole impeccable demande des efforts, parce que cela oblige à réfléchir afin de tourner ses phrases de façon positive et constructive. C’est donc la façon de pensée qui se modifie. Je suis convaincue que faire de cet accord une habitude apporte déjà de nombreux bienfaits en soi et autour de soi. Alors, si l’on parvient à respecter les quatre accords, c’est le top !

Je trouve que Les Quatre Accords toltèques est un excellent guide au quotidien.

Si cela vous intéresse, vous trouverez ici une vidéo très bien réalisée qui explique les Quatre Accords toltèques.


LES QUATRE ACCORDS TOLTEQUES de Don Miguel Ruiz

Editions Jouvence, 2016

144 pages

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s