Présenter ses excuses, c’est que du bénéfique !

J’ai décidé d’innover : à la fin de cet article, vous trouverez sa version audio ! Donc, si vous voulez plus écouter que lire (ou faire les deux), rendez-vous directement en bas !

Bonjour à tous !

Nous ne sommes pas parfaits. Nous pouvons donc adopter un comportement ou tenir des propos qui vont blesser notre entourage. Lorsque c’est le cas, présenter ses excuses s’avère approprié. Mais, reconnaître ses torts n’est pas donné à tout le monde. Nous avons notre fierté, et chez certains, elle domine la conscience. Ceux-là n’admettront jamais qu’ils ont mal agi, creusant ainsi le fossé de la discorde. C’est donc une preuve de courage, de force et de maturité que de s’excuser. Cet acte, nécessaire pour désamorcer un conflit, s’avère bénéfique à de nombreux égards :

  • Présenter ses excuses, c’est grandir.

S’excuser implique de mettre son orgueil de côté. On se met à découvert, on tombe l’armure. C’est un moment embarrassant et une prise de risque, car on ignore comment notre interlocuteur va réagir. Il est difficile d’affronter le regard de l’autre alors, lorsqu’on y parvient, on en ressort grandi, plus sûr de soi. On gagne en assurance et on se sent capable de surmonter les difficultés.

  • Présenter ses excuses, c’est se libérer.

Quand on réalise qu’on a commis une erreur ou qu’on a blessé une personne, on se sent généralement honteux, coupable. On a des remords. C’est notre conscience qui nous gronde. Elle se manifeste avec vigueur, pouvant ainsi nous empêcher de nous concentrer sur notre travail, sur une conversation, ou encore perturber notre sommeil. Présenter ses excuses permet de se libérer, de faire place nette dans son esprit. On se sent ensuite mieux, en paix avec soi-même.

  • Présenter ses excuses, c’est resserrer les liens.

Les excuses libèrent celui qui les présente et apaisent celui qui les reçoit. Celui qui a été blessé se sent compris, il a l’impression que son point de vue a été pris en compte. Le dialogue est alors rétabli, les parties concernées prennent le temps de mieux s’expliquer. La relation repart ainsi sur des bases saines et les liens se resserrent. Il arrive fréquemment que, suite à une dispute, les familles se divisent. Chacun reste dans son coin, refusant de faire le pas qui mènera à la réconciliation. Et ça peut durer des années, simplement parce que personne n’a voulu présenter ses excuses. Quel temps perdu !

  • Présenter ses excuses, c’est respecter l’autre.

Faisons bien la distinction entre respecter et apprécier. Dans le milieu professionnel, on n’apprécie pas forcément tous ses collègues, ni son patron… mais, en tant qu’êtres humains, ils méritent du respect. Alors, si vous avez causé du tort à votre boss en négligeant un dossier, ou que vous avez mal parlé à Nathalie sans raison valable, avalez bien votre salive et présentez vos excuses. La personne appréciera votre démarche et vous donnera plus facilement une seconde chance, d’autres responsabilités, etc.

En amitié ou en amour, vous excuser prouve que la personne est importante à vos yeux, que vous respectez ses sentiments et que vous tenez à la relation.

  • Présenter ses excuses, c’est apaiser les tensions.

Pour les personnes qui vivent sous le même toit ou qui partagent le même bureau, l’ambiance devient vite insoutenable en cas de conflit. Elles ne se supportent plus, ne peuvent plus rester dans la même pièce… Dans le cadre professionnel, la qualité du travail peut d’ailleurs en pâtir. Il s’avère donc indispensable que l’entente revienne. La meilleure solution, c’est que le fautif calme le jeu en reconnaissant ses torts.

  • Présenter ses excuses, c’est ne pas répéter les mêmes erreurs.

S’excuser signifie qu’on a réfléchi. On s’est remis en question, on a analysé son comportement en toute honnêteté. Cela permet de s’améliorer et de ne pas répéter les erreurs qui ont mené au conflit.

RESPECTER DES FORMES

Attention, on ne présente pas ses excuses n’importe comment ! Pour qu’elles portent leurs fruits, elles doivent être sincères et respecter des formes. Même si c’est difficile, préférez les excuses en face-à-face, généralement plus appréciées qu’un mail ou un SMS. Les excuses sous ces formes peuvent être perçues comme un manque de considération et/ou un manque de courage, et énerver davantage leur destinataire ! Et ce n’est pas le but, pas vrai ? Si le face-à-face s’avère impossible pour une raison indépendante de votre volonté, passez un coup de fil.

Maintenant, si la personne refuse de vous voir ou de vous parler, pas le choix : le mail et le SMS seront vos derniers recours pour vous exprimer.

Présenter ses excuses, c’est que du bénéfique ! Audio

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s